• 1984

    Premier système de chronométrage manuel

    Système développé au sein de la société Yankee (voiture radio commandée à échelle 1/4)

  • 1986

    Premier système de chronométrage automatique

    Ce système permet d’identifier jusqu’à 14 voitures.

    1986

  • 1989

    Améliorations du système de chronométrage

    Une évolution permet d’identifier jusqu’à 28 voitures.

  • 1994

    Fondation de Chronelec

    Pierre Rousseau fonde Chronelec.
    En travaillant sans relâche, un système de chronométrage pour le karting est développé (le système permet l’identification de 40 voitures).

    1994

  • 1995

    Commercialisation du système de chronométrage

    Lancement de la commercialisation du système de chronométrage du karting.
    En 3 ans, plus de 150 pistes de karting sont équipées.

  • 1998

    Améliorations du système de chronométrage

    Nouveau système de chronométrage capable d’identifier un nombre illimité de véhicules.
    La société déménage dans un nouveau bâtiment et le premier employé est embauché.

    1998

  • 2000

    Contrat avec la FFM

    Contrat avec la FFM (Fédération Française de Motocyclisme) pour équiper toutes les disciplines de transpondeurs.

  • 2002

    Nouveau siège social

    Chronelec déménage dans son nouveau siège social à Norges La Ville, France.

    2002

  • 2003

    24h du Mans Auto and Moto

    Les transpondeurs Chronelec sont utilisés aux 24 heures du Mans Auto et Moto.

  • 2005

    Contrat avec la FFSA

    Contract avec la FFSA (Fédération Française de Courses automobiles) pour fournir à la « Série FFSA » un système de chronométrage avec des temps intermédiaires.

    2005

  • 2008

    Contrat avec TAG Heuer

    Partenariat avec TAG Heuer